mardi 8 mars 2016

Douleur exquise

Je t'avais plus ou moins remarqué cet après-midi là.
Disons que je t'avais vu mais que tu ne m'avais pas non plus sauté aux yeux; il faut dire que tu étais bien entouré. Toi par contre, tu avais apparemment jeté ton dévolu sur moi.
Pourquoi toi et pas un autre? Le hasard de la vie certainement...
J'étais légèrement vêtue, je ne t'ai pas vu arriver. Par contre je t'ai bien senti par derrière.

T'enfoncer lentement mais fermement en moi, dur et lisse, déterminé à aller au plus profond, jusqu'à la garde.
J'ai dit "aïe" sans grande conviction, j'étais surtout surprise, cette douleur fulgurante et brève était-ce toi qui me l'infligeais ou un autre?
Et puis ce sang tout à coup.

Et là j'ai compris.

Je me suis demandée si j'étais bien protégée, avec les maladies qui traînent on ne sait jamais. Que l'on se connaisse ou pas.

Je t'avais malencontreusement marché dessus.

Avis aux démonteurs de palettes du dimanche (ou du lundi) : ne pas faire ça en tongs quel que soit le climat. Mon talon s'en souvient encore.


2 commentaires:

  1. Oh c'est énorme , j'ai d'abord cru que j'avais atterri sur un site pour adulte mais non ... Tu es trop trop forte j'adore ...!!!!!! Quel talent ... !!!!! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh, les surprises, une grande passion!

      Supprimer

N'aie pas peur et dis ce que tu en penses... Mais si tu choisis d'être "anonyme", écris au moins ton prénom que je sache qui me parle!